Sélectionner une page

PROJET SOIL TAKE CARE

CONTEXTE

Les sols sont essentiels pour nos sociétés car ils sont liés à de nombreux domaines socio-économiques (économique, écologique, culture). Cependant, ils sont soumis à des attaques et peuvent parfois être dégradés de manière irréversible. Dans l’espace Sud-Ouest Européen en particulier, de nombreux sites sont touchés par des pollutions, passée ou présente, en raison de l’exploitation intensive des métaux et / ou des hydrocarbures. Ces pollutions affectent le sol et ses fonctions, et se propagent vers les eaux souterraines, en surface vers les écosystèmes, vers les couches aériennes et vers l’homme (par la respiration ou ingestion).

Les autorités publiques chargées de la gestion de l’environnement sont confrontées à deux problèmes majeurs en termes de coût: i) l’établissement des inventaires précis des sites contaminés et ii) définir les processus de remédiation les plus adaptés.
En ce sens, le projet SOL PRECAIRE / SOIL TAKE CARE vise à fournir des outils de diagnostic, des techniques novatrices de remédiation des sols ceci afin d’améliorer l’efficacité des politiques publiques  et sociales des sites contaminés.

OBJETIFS

Le projet SOL PRECAIRE a pour principaux objectifs :

  • Mettre au point des dispositifs expérimentaux et des méthodologies innovantes pour réaliser des diagnostics rapides de la contamination par les métaux et les hydrocarbures. L’objectif est ici de mettre en place des dispositifs à faible coût pour réduire les coûts des politiques publiques concernant les exploitations minières et les sites industriels abandonnés.
  • Développer des outils pour la surveillance de la pollution des sols, de l’air et de l’eau dans les sites miniers et industriels via des dispositifs peu coûteux (de biocapteurs) et des outils de la modélisation numérique.
  • Améliorer et développer deux types de technique de remédiation des sols contaminés: i) pour les hydrocarbures avec l’injection de solutions oxydantes visant à réduire la contamination des sols et ii) le développement des techniques de phytoremédiation pour les sols contaminés en métaux lourds.
  • Identifier, à partir d’une étude socio-économique, les forces, les faiblesses et les éléments moteurs de la société (gouvernement, population) qui font face à ces pollutions.

DÉMARCHE

Le projet se divise en 7 groupes de tache (GT):

GT.1 Medidas topográficas y geotécnicas
GT.1 Mesures topographiques et géotechniques
GT.2 Diagnostics de pollution des sols par les métaux et les hydrocarbures
GT.3 Le suivi de la contamination metallique transportée par l’atmosphère, et évaluation de la bioaccesibilité.
GT.4 La contamination vers les plantes
GT.5 transfert des contaminants vers la mer
GT.6 modélisation numérique des transferts de contaminant vers les sols, l’air et les eaux.
GT.7 Suivi socio-économique des sites contaminés
D’un autre côté, nous réaliserons des actions transverses via le GT de gestion (GT.T1), communication (GT.T2) et de suivi du projet (GT.T3).